Quoi ma gueule

 

La rentrée est là, les enfants ont découvert leurs nouveaux profs, les parents, eux, ont découvert leur avis d’imposition. Nous sommes mercredi et comme tous les mercredis voici ma contribution au groupe des Premières fois.

Vous vous souvenez qu’avec Zette, MHF, Papiluc, Lilith, Joufflette, Sandrine, Emma, Laora, Cerysette, Radegonde et Clem’  nous vous dévoilons chaque semaine une première fois.

 

Vous pouvez participer sur vos blogs ou dans les commentaires et si vous voulez rejoindre nos rangs, vous serez les bienvenus.

 

Le thème de la semaine c’est première fois où j’ai changé de tête.

 

Des premières fois comme ça j’en ai eu plein, j’ai à chaque fois radicalement changé de tête, c’est à chaque fois une première fois.

 

La toute première n’était pas de mon fait. J’avais 5 ans quand ma mère m’a emmené dans un salon de coiffure pour subir un scalp en bonne et due forme. Je suis entrée dans le salon avec ma natte de 15 cm, j’en suis ressortie les cheveux très courts, ma natte dans le sac de ma mère. Sans doute gardait-elle un trophée ? Je me souviens de la tête de ma grand-mère quand elle m’a vu, la pauvre, elle était au bord des larmes.

 

Desespéré, surpris, faché, blasé, voici ce que je lisais le plus souvent sur le visage de mon entourage quand je decidais de changer de tête. Je dois reconnaitre que je leur faisais toujours la surprise. Pas folle quand même, si j’avais annoncé la couleur, j’aurais aussitôt trouvé une bonne âme pour m’empêcher d’assouvir mon désir en me ligotant sur une chaise !

 

Ainsi, j’ai eu mes premières mêches blondes à 15 ans, ma première (et dernière) permanente ratée à 17. Je n’oublierais jamais le visage de mon copain qui, voyant que le caniche en face de lui voulait l’embrasser m’a dit « Mais t’as déconné, là ! »

J’aimais beaucoup Rod Stewart, enfin surtout son look, j’ai donc trouvé une coiffeuse qui m’a reproduit la coupe « bouffée aux mites » du rocker écossais.

Du carré très classique à la queue « ananas » au sommet de la tête, de la coupe « garçonne » aux cheveux très longs, du serre-tête en velours au catogan, j’ai courru après mon scalp.

 

Quelques années plus tard, j’ai expérimenté les couleurs. Je n’ai pas eu l’approbation de mes proches quand j’ai fait disparaitre ma chevelure dorée sous une teinture brune. Un an plus tard, devant le manque d’enthousiasme, j’ai adopté le blond péroxydé à la Jane Mansfield. J’ai fait hurler mon mari quand, le jour du mariage de Sister, j’ai débarqué à la maison, rousse ! Il était horrifié, Sister à adoré ! J’ai arboré cette couleur durant quelques années avant que la sagesse vienne me chuchoter qu’il serait peut-être temps d’arrêter mes expériences.

Je n’ai jamais adhéré à une mode, toujours mon sacro saint refus d’appartenir à un clan. J’ai donc évité soigneusement les mêches rouges, les crêtes bleues, les coups de rasoirs ethniques.

 

L’autre fantaisie était les lunettes. Là aussi j’ai souvent changé de tête. Des Mikli à strass, des classiques en métal, des écailles qui mangent tout le visage, des lentilles de contact, des montures roses, grandes, dorées, petites, noires, vertes, j’ai tout essayé.

 

13364153448

 

Je n’ai jamais regretté mes expériences sauf la coiffure canine qui a tenu au moins 6 mois ! J’ai assumé tous mes choix, tous mes visages et j’ai adoré surprendre voire même déranger. Aujourd’hui, je pousse la porte d’un salon de coiffure une fois par an, contrainte et forcée. Je deteste me faire coiffer. Quant à la chirurgie esthétique, je n’y pense même pas.

 

 

 

 

 

Cet article a été publié dans Première fois. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Quoi ma gueule

  1. Radegonde dit :

    j’adore la photo !!!

    J’aime

  2. MHF dit :

    Ah oui la chirurgie esthétique… Mais non je n’y pense pas non plus et quand je vois les dégats sur certaines, ça me fait vraiment peur… C’est chouette quand même les cheveux, on peut changer, expérimenter et au pire porter un bonnet !  

    J’aime

  3. Radegonde dit :

    la couleur de mes cheveux … grand débat à une époque ou meme moi je ne savais plus quelle était la couleur d’origine &é&é  

    J’aime

  4. Cathy dit :

    Plus simple de rectifier une couleur qu’une permanente de caniche 

    J’aime

  5. beth dit :

    Waouhh tu as un cran de dingue. Suis épatée !

    J’aime

  6. Lilith dit :

    Que d’aventures capillaires!  J’aime beaucoup ton audace et ta manière de dit « merde » à tous, même si j’imagine que ta toute première coupe a du te faire mal aux fesses…

    J’aime

  7. tarmine dit :

    je hais les coiffeurs, et je taille dans ce qu’il me reste de tifs quand je ne vois plus mes yeux! j’admire les gens qui changent de tronche comme de slip, je sais juste changer de slip!

    J’aime

  8. Cathy dit :

    Je hais les coiffeurs aussi.Enfin non pas eux, les pauvres!Je déteste aller chez le coiffeur. J’ai vraiment l ‘impression de perdre mon temps, je n’y vais plus que quand je ne peux pas faire autrement. Une fois par an suffit amplement (voire moins) 

    J’aime

  9. Cathy dit :

    En revanche, je suis une dingue de lingerie 

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s