Un joyeux anniversaire

Ça a commencé vers 8 heures et quelques. Moi chuis arrivée avec mon fiancé à c’t’heure là. Y avait déjà des gens. On a dit bonjour à Valentine, on lui a donné le bouquet de fleurs que j’avais acheté pour elle et pis on a pris un Coca light et une bière. Moi et mon chéri on connaissait que Valentine. Elle avait invité du monde pour son anniversaire. Chais même pas quel âge qu’elle a Valentine. Jojo, Jojo c’est mon chéri, y m’a demandé si j’étais déjà v’nue mais j’y ai répondu que non, Valentine, j’la voit qu ‘au taf. Chuis aux shampooings dans son salon mais vu que je bosse bien et que je suis jamais absente, elle va sûrement me passer aux couleurs. Bref, on est sortis dans le jardin où y avaient des tables avec plein de trucs à manger. Valentine, elle courrait partout à dire bonjour à ceux qu’arrivaient. Elle avait même pas l’temps de boire un coup ! Et c’était dommage parce que la gamelle de punch avait l’air sympa, Jojo y s’est pas gêné pour se servir quelques louches. Moi, j’ bois pas d’alcool rapport à mon paternel qu’est mort d’avoir trop picolé. Ca m’fout les j’tons. Enfin, chuis pas là pour vous raconter ma vie, hein ? Alors comme j’vous dit, Valentine elle a accueilli tous ses invités et pis au bout d’un moment, chuis allée la voir avec un verre de punch pour qu’elle aussi elle boive un coup, quoi. Elle a posé le verre, elle préférait boire comme moi. Pour trinquer qu’elle a dit. Alors on a trinqué au Coca light toutes les deux. P’têt que son père picolait aussi, allez savoir. Bref, on a bu toutes les deux en grignotant des petites tartines de pâté de foie qu’étaient vachement bonnes ! Elle est gentille Valentine, j’ai du bol de l’avoir comme patronne, c’est pas comme celle d’avant qui… Hein ? Ah oui pardon. Donc on a parlé du salon, des clientes, je lui ai dit que je me plaisais drôlement mais j’ai bien vu qu’elle écoutait pas. Elle regardait vers la table où y avait la gamelle de punch. Elle s’inquiétait sûrement que les gens aient soif ou alors elle attendait qu’on lui dise que c’était bon, chais pas mais elle a dit tout fort que tout le monde devait y goûter. Il devait être drôlement bon parce que sa gamelle elle a été vidée en moins de deux.

Après l’apéro, quelqu’un a mis de la musique et on a dansé un peu. Moi, pas trop parce que Jojo il avait mal au ventre. Alors chuis entrée dans la maison pour d’mander un verre d’eau et dans la cuisine y avait un gars et une fille qui vomissaient par terre. J’ai pensé qu’ils avaient déjà trop bu et qu’ils savaient pas s’tenir. La honte quand même, nan ? J’ai pris de l’eau au robinet et chuis r’venue dans le jardin. Là, y avait quatre invités qui tenaient plus d’bout, un autre qu’était plié en deux dans les rosiers, putain ! Ils étaient tous bourrés comme des coings ! Chais pas c’ qu’elle a mis dans son punch la patronne mais il était costaud !

Jojo il a voulu qu’on s’casse parce que ça allait pas mais j’ pouvais pas laisser ma patronne avec ces poch’trons ! Alors j’ai cherché Valentine et j’l’ai trouvé dans l’garage. Quand je lui ai dit que tout le monde dégueulait, elle m’a dit de pas m’inquiéter, qu’elle avait dû forcer sur le rhum qu’ils allaient tous dormir chez elle et que demain, ils en rigoleraient bien. Elle m’a demandé si j’allais bien et j’ai dit oui, vu que je picole pas. Pis là, j’ai vu mon Jojo plié en deux qui m’appelait. Alors j’ai dit que j’allais aider à ranger pis que je ramènerais Jojo à la maison vu qu’il était barbouillé. Lui je savais qu’il était pas pété, il a bu que deux verres de punch, j’ai compté. Elle a dit d’accord, qu’elle sortait acheter d’la Vichy pour les malades et qu’elle rev’nait vite ranger et coucher les picolos. Elle a d’drôles d’amis quand même, Valentine. Pourtant au salon, je l’ai entendu dire un jour que ses amis l’avaient trahie, qu’elle était toute seule maintenant. Enfin, j’dis ça, j’dis rien, ça m’regarde pas.

J’ai dit à Jojo d’aller s’allonger dans la bagnole pendant que je rangeais en vitesse. Il a gueulé parce qu’il voulait pas attendre, il m’a même traité de lèche-cul ! Mais moi je l’aime bien Valentine, j’ pouvais pas la laisser comme ça, ça se fait pas.Des fois il est un peu con mon Jojo.

Dans l’jardin, j’ai débarrassé les verres, vous auriez vu ça ! enfin, vous avez vu, hein. Ils roupillaient tous ! Même dans la baraque, partout ça dormait ! J’ai ramené les verres, les assiettes sales et la gamelle vide, j’ai tout foutu au lave-vaisselle et j’ai lancé l’ lavage. La gamelle, je l’ai bien nettoyée, bien essuyée et je l’ai rangée dans l’placard en d’ssous d’ l’évier, elle range ses plats au même endroit que moi Valentine. Après, chuis allée voir Jojo dans la voiture, il s’était endormi. Alors je lui ai enlevé son portable des mains, çui-là… même patraque, il trouve le moyen de faire des textos, j’vous jure ! Je l’ai couvert avec mon gilet et pis chuis retournée attendre Valentine près du garage. J’avoue que j’ai pas compris pourquoi elle avait pris sa voiture pour aller à l’arabe du coin. Et c’est là q’vous êtes arrivés avec vos sirènes hurlantes et vos gars pas aimables. Ah vous êtes pas discrets chez les condés !

Voilà, c’est tout c’que chais. J’espère que Valentine est bien rentrée, j’aurais bien voulu que vous m’laissiez lui écrire un mot pour la prév’nir pour l’hôpital. Pis j’aimerais bien y aller pour être avec Jojo quand y va s’réveiller.

Hein ? Comment ça y va pas s’réveiller ?

Cet article a été publié dans Ecriture, Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Un joyeux anniversaire

  1. mhf le blog dit :

    Excellent 😉 Merci Bisous

    J'aime

  2. mhf le blog dit :

    Et j’aime bcp ton texte 🙂

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s