Week-end lecture : souvenirs d’un pas grand chose

 

Comme CHAQUE samedi ous Presque, VOICI ma contribution au défi week-end conférence proposons par Virginie B.

La semaine Dernière je N’ai Pas presented de lecture, Je vous ai rabatteur de same proposer mardi Kinderzimmer de Valentine Goby

 

Aujourd’hui, le polo voiture this Semaine J’ai Lu Souvenirs d’ONU de la grande de changement d’choisi de Charles Bukowski

 

souvenirsbuko1

 

Quatrième de couverture:

 

Bukowski N’A rien Oublié: ni la violence, Ni La douleur des Premières Années de sa Vie. Il parle Vrai et dur. Les Coups Reçus et Donnés, les désespoirs D’UN jeune homme posa Qui N’A Jamais la bonne «l’attitude», les mesquineries des petits débrouillards, la bouteille, la guerre Qui se Prépare et n’engloutira Pas indistinctement Tout le Monde, vanter CELA EST dit sans détour. Le constat effrayant MAIS EST drôle: sur SAIT rire also, qué diable! La machine à Durer en verra bien d’Autres, C’est évident. Les outrances, Ici, ne SONT, Après Tout, qué Celles de la Vie elle-mème. Et Puis l’émerveillement n’est Jamais loin, same derrière le souvenir de jeunesse ainsi que le cruel. Chez Bukowski, le cœur tendre EST, MAIS Bien accroche.

 

Mon Avis:

 

Oh je sais CE Que la plupart d’entre-Vous va dire: « Beurk »

Oui mais l’après? Après il ya la poésie. This autobiographie saupoudrée de fantasmes decrit juin gamin solitaire par obligation et par Rêveur Besoin. Un ado complexe et repoussant. Les débuts d’Un Bon à rien, écrivain humilié. Un parcours qui-sans surprise, de Mene aux dérives yrs Qu’on connait. Bukowski C’EST DANS juin paquerette tas de fumier de l’ONU. SOYEZ CURIEUX!

 

Cet article a été publié dans Week-end lecture. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Week-end lecture : souvenirs d’un pas grand chose

  1. MHF dit :

    Il date de quand ce livre ? Je ne sais pas si j’ai envie de rentrer dans ses turpitudes ! Même si je suis curieuse… Merci

    J’aime

  2. lizagrèce dit :

    Bukowski est un grand écrivain. Je suis bien d’accord avec toi. Il faut le lire sans a priori, comme quand on lit Céline.

    J’aime

  3. Cathy dit :

    Le livre date un peu il est paru en 1987, c’est le 3eme que je lis de lui, je ne dis pas que je lirais ses oeuvres complètes.  Oui je crois qu’il faut au moins essayer pour passer au dessus de l’image que véhicule l’auteur (comme Céline en effet). Après on adhère à l’écriture ou pas. Cela fait des années que j’essaye de lire John Irving et que je n’y arrive pas, tous ses romans me tombent des mains.

    J’aime

  4. virginie B dit :

    ça ne doit pas être facile à lire !

    J’aime

  5. eva dit :

    Je n’accroche pas à sa littérature mais il est certain que c’était un écorché vif, il n’a pas fait d’effort pour se faire aimer et en a souffert.

    J’aime

  6. Cathy dit :

    ça n’est pas tout public en effet mais je suis déjà tombée sur des thrillers bien plus dégoutants. La notoriété lui échappait, il ne s’est jamais pris au sérieux.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s