Chère Catherine

 

Allez c’est fête aujourd’hui, deux billets dans la même journée !

 

 

L’idée m’a été proposée par ma copine Marie-Hélène qui a trouvé l’idée chez son amie Cécile. Marie-Hélène m’a dit qu’elle aimerait que je participe à cette petite création, je n’ai pas pu lui dire non tant j’ai été séduite par l’originalité du sujet. 

 

Ecrire une lettre à celle ou celui que l’on était quand on avait 16 ans .

 

Je l’ai revue dans sa chambre chez ses parents, Supertramp ou Genesis à fond sur l’electrophone. Ses cheveux longs, Son jean, ses Stan Smith et son sweat shirt Fruit of the Loom. Je l’ai vue assise à mon bureau près de la fenêtre, décachetant la lettre que je viens de lui écrire et qu’elle découvre en même temps que vous :

 

 

Ma chère Catherine,

Je sais que tu adores recevoir du courrier et je suis bien certaine que cette lettre, aussi surprenante soit-elle, ira rejoindre la boite à courrier que tu gardes précieusement sous ton bureau. Pour preuve de mon identité, je vais te dire où tu caches la clef de cette fameuse boite: elle est dans ton pot à crayons. Tu me crois maintenant ?

Ma chère Catherine, je ne t’écris pas pour te raconter ce qu’il va t’arriver, cela serait bien dommage de ne te laisser aucune découverte mais sache que même si aujourd’hui tu n’aimes pas qu’on t’appelle Cathy, maintenant plus personne ne t’appelles autrement. Catherine a disparue au profit du diminutif si cher à tes parents. Comme quoi les parents ont souvent raison, même si tu es convaincue du contraire. Ca aussi tu le découvriras en temps voulu.

Aujourd’hui tu as 16 ans, tu es heureuse, légère, pas très convaincue de l’intérêt de tes études. Ton caractère grognon ne changera pas, heureusement que ton sourire et ton joli minois ne feront pas fuir les belles rencontres que tu vas faire. Je dois reconnaître que tu as raison, tu n’es pas faite pour les études. Attention, que cette remarque ne te fasse pas tout lâcher maintenant, tu as encore des choses à apprendre si tu veux faire ce que tu as envie, ne pas suivre le troupeau !

Je voudrais que tu profites pleinement de ta jeunesse, de ta légèreté .Même si parfois l’ambiance à la maison est insupportable, rassures-toi, tu ne vivras pas comme eux, tu sauras éviter les conflits. Professionnellement, tu auras une belle occasion, saisis là même si elle te coûtera cher. Tu auras des périodes difficiles et douloureuses mais rassures-toi, ce chemin est nécessaire pour atteindre une certaine sérénité et la liberté que tu chéries tant. Tu auras aussi de très grands bonheurs, tu feras de beaux voyages et tu garderas des amis sincères. Tiens, sans te la nommer pour ne rien influencer, je peux juste te dire qu’une de tes copines sera toujours à tes cotés. Je la vois régulièrement, nous sommes toujours amies.

N’aies pas peur même si tu te sens invisible, saches que tu brilles toujours dans les yeux de quelqu’un, crois-moi, n’oublies jamais ça. Si je l’avais su à ton âge, cela m’aurait peut-être aidé à m’aimer un peu.

N’aies pas peur des nuages, n’aies pas peur de la nuit, chaque tunnel que tu vas traverser te mènera vers le soleil. Il y aura toujours une issue, garde bien ça à l’esprit. Reste toi-même et surtout crois-moi, tu es belle et tu es quelqu’un de bien. Profites-en !

Voilà, tu fais quoi ce soir, il y a un match à la salle ? 

Prends soin de toi Catherine, tu ne vas pas vivre la vie de madame Tout-Le-Monde et c’est bien ce que tu souhaites, non ? Alors avance, je suis là.

Je t’embrasse affectueusement

 

Cathy

 

 

PS : Tu ne vas jamais me croire mais sache que dans l’avenir, tu seras une lectrice assidue !

 

 

 

Cet article a été publié dans Ecriture. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Chère Catherine

  1. MHF dit :

    Merci 🙂 J’ai souri et frissonné…  Et c’est un bel exercice de style. On est attendrie en pensant à celle que l’on était à 16 ans. De nombreux souvenirs me sont revenus et c’était agréable, certainement davantage aujourd’hui qu’à cette période là 🙂 16 ans , on est déjà celle que l’on devient même si on ne le sais pas.

    J’aime

  2. Cathy dit :

    Oui à 16 ans, on est une jeune pousse qu’on a envie de consolider pour l’aider à pousser. Moi aussi j’aimerais retrouver un temps mes 16 ans. Je me trouve très maternelle avec cette jeune Catherine, je ne sais pas si elle m’aurait écouté …

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s