L’écriture à quatre mains

 

 

Nous sommes mercredi et même si je suis en vacances au bord de la mer, comme tous les mercredis voici ma contribution au groupe des Premières fois.

Vous vous souvenez qu’avec Zette, MHF, Papiluc, Lilith, Joufflette, Sandrine, Emma, Laora, Cerysette, Radegonde et Clem’  nous vous dévoilons chaque semaine une première fois.

 

Vous pouvez participer sur vos blogs ou dans les commentaires et si vous voulez rejoindre nos rangs, vous serez les bienvenus.

 

Le thème de la semaine, c’est la première fois où j’ai produit un écrit.

 

J’étais en 6eme. Le professeur de français nous avait demandé d’écrire un roman.

 

Nous devions être par groupe de deux, ainsi je me suis trouvée avec Béatrice, pas une copine mais une fille sympa. Le travail s’effectuait sur plusieurs semaine, peut-être même quelques mois, je ne m’en souviens pas.

Nous étions parfaitement raccord, mon binôme et moi. Je dictais, elle écrivait, nous nous partagions les illustrations.

Dans un cahier vert à spirale est né ainsi une fiction extra terrestre. 

Quatres astronautes vivaient des aventures fabuleuses dans leur vaisseau spatial. Ils évitaient une pluie de météorites, leurs repas déshydratés se composaient de coq au vin ou de blanquette de veau arrosé d’un Pommard 1947.Je me souvenais avoir entendu dire que les crus 47 étaient excellents.

L’aventure allait bon train si bien que lorsque nous avons dû rendre notre production, le cahier vert était rempli.

Je me souviens que nous avons eu une très bonne note pour ce travail d’équipe.

Après être passé chez les parents de Béatrice, notre roman est arrivé chez moi où, bien évidemment chacun l’a lu et a aimé notre histoire. Même mes grands-mères l’ont lu !

Je l’ai gardé longtemps puis je l’ai prêté à une copine qui voulait le lire et le temps passant, je nai jamais revu mon histoire, ni la copine d’ailleurs.

 

 

11475054-cahier-vert-isole-sur-fond-l-39-equipement-de-bure.jpg

 

 

Je n’ai jamais oublié le cahier vert à spirale, ni Béatrice. En revanche, j’ai oublié presque toute l’intringue du roman et même son titre !

Cet article a été publié dans Première fois. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour L’écriture à quatre mains

  1. tarmine dit :

    mais avec tous les moyens dont on dispose maintenant, tu peux peut être la retrouver, non?? et aussi le cahier, du coup 🙂

    J’aime

  2. Zette dit :

    « Je me souvenais avoir entendu dire que les crus 47 étaient excellents. »   Alors ça, c’est excellent, j’imagine la petite Cathy, 10-11 ans, dicter la phrase et dire à sa sténo « oui, les crus 47 sont excellents »

    J’aime

  3. Lilith dit :

    Très très beau souvenir! Mais, comment avez-vous fait pour écrire à 4 mains sans vous arracher les yeux?!

    J’aime

  4. MHF dit :

    C’est super comme expérience, j’aurais  adoré ! Il faut que tu le retrouves 😉

    J’aime

  5. Cathy dit :

    Je suis super nostalgique de ce cahier, la copine l’a sans doute jeté depuis belle lurette.  Oui Zette c’est tout à fait ça ! On s’arrachait pas les yeux, elle etait d’accord avec tout ce que j’inventais !

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s