Mon chemin de croix

 

 

Nous sommes mercredi et vous commencez à avoir l’habitude de lire ici tous les mercredis ma contribution au groupe des Premières fois.

Vous vous souvenez qu’avec Zette, MHF, Papiluc, Lilith, Joufflette, Sandrine, Emma, Laora, Cerysette et Clem’  nous vous dévoilons chaque semaine une première fois.

 

Vous pouvez participer sur vos blogs ou dans les commentaires et si vous voulez rejoindre nos rangs, vous serez les bienvenus.

 

Le thème de la semaine, c’est la première fois où je me suis réalisée en temps qu’artiste.

 

Je vous épargne les cadeaux de fête des mères réalisés à l’école et les cours de dessins, mieux vaut oublier ces douloureux souvenirs.

Il aura fallu attendre que je sois trentenaire pour découvrir que je savais faire quelque chose de mes dix doigts. 

 

Sister était déjà une experte en la matière et devant la beauté de ses créations, grâce à ses conseils, je me suis lancé dans la broderie au point de croix.

Je tiens à précider afin d’éviter tout malentendu que le point de croix n’a rien à voir avec le canevas. Il se travaille sur une toile vierge avec des fils beaucoup plus fin.

Le premier qui serait tenté d’imaginer un cerf dans les bois au soleil couchant est prié de se déconnecter.Merci !

 

Ma première oeuvre a été un petit cadre de 10 centimètres de cotés qui représentait un petit ours dans sa baignoire. Oh hé oh je fais ce que je veux ! Voyant mes progrès et le plaisir qui m’envahissait, j’ai rapidement désiré me confronter à une oeuvre beaucoup plus grande et complexe à réaliser.

Cette fois-ci, je m’attaquais à du lourd. Une grande toile de lin, 35 échevaux de couleurs différentes, du fil métalique et des journées entières à compter les petites cases du shéma pour ne pas rater un point.

Je passais parfois la journée entière penchée sur mon cercle à broder, à croiser mes fils, compter mes points, mélanger les couleurs et voir peu à peu le sujet prendre forme.

L’ouvrage m’a pris presque une année mais comme j’étais fière du résultat !

 

IMG_0396.JPG

 

L’ange de la Grâce de chez Lavender & Lace à précédé toute une série de broderies que j’ai réalisé avec passion. Un abécédaire champêtre pour la chambre de mon bébé, une ange pour ma mère, une série de théières, un autre abécédaire monochrome, une chouette.

 

Dans un de mes placards, si on lève le nez vers la plus haute étagère, celle auquel on ne touche jamais, il y a un gros carton.

Il contient toute cette époque maintenant révolue. Des kits complets pour réaliser des tableaux, des modèles, de la toile, des échevaux de cotons, mes cercles à broder, des revues, des aiguilles. Je n’arrive pas à m’en séparer. Qui sait quand je serais une vieille grand-mère si je ne serais pas tentée de revenir vers mes fils ?

 

 

Je tiens tout particulièrement à remercier MHF qui, quand nous avons décidé ce sujet, m’a, sans le savoir, rappelé que dans une autre vie, je m’étais adonnée à la broderie.

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans Première fois. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Mon chemin de croix

  1. MHF dit :

    Waouu, c’est bô ! Quelle patience… Je trouve ça chouette à fairer ça détend vraiment, mais par contre je n’aime pas trop quand c’est exposé sur un mur… 😉

    J'aime

  2. Cathy dit :

    Merci ! C’est le seul qui est accroché au mur. Oui ça détend, on oublie tout comme pour un puzzle.

    J'aime

  3. tarmine dit :

    des anges??? rhooo! ça devait ty être beau!^^ (mais quelle patience, je n’aurais pas c ru!;)) )

    J'aime

  4. Cathy dit :

    Je te rassure Tarmine PERSONNE ne croit que je suis capable de tant de patience 

    J'aime

  5. papiluc dit :

    J’entre sur la pointe des pieds pour découvrir cet ange : Cathy en train de broder… Je n’ai jamais touché une aiguille, sauf pour recoudre un bouton, rarement, il me revient à la mémoire que je me suis essayé au macramé et que, plus jeune j’ai passé des heures à faire du tricotin…

    J'aime

  6. Cathy dit :

    Ah le tricotin ! Mon enfance ! 

    J'aime

  7. papiluc dit :

    … et je ne vous parle pas des scoubidous !

    J'aime

  8. Zette dit :

    Ok, donc de la patience 🙂   L’autre jour, dans le train, j’ai regardé pendant une heure une dame broder dans son cercle aussi.   Il n’y avait pas de dessin, elle faisait à l’oeil. C’était un cygne dans un lac. Je l’ai admirée.   Aujourd’hui, elle doit l’avoir terminé, j’aimerais bien voir le résultat.

    J'aime

  9. Cathy dit :

    Il faut juste savoir compter et piquer au bon endroit car en effet, la toile est nue.

    J'aime

  10. Lilith dit :

    Woaw! Quelle création ! BRAVO TOI! Grâce à toit, je ne désespère pas de pourvoir un jour (d’ici 7 ans) faire quelque chose de mes mains!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s