Blanches nuits

 

Nous sommes mercredi et vous avez maintenant l’habitude de lire ici tous les mercredis ma contribution au groupe des Premières fois.

Vous vous souvenez qu’avec Zette, MHF, Papiluc, Lilith, Joufflette, Sandrine, Emma, Laora, CerysetteClem’ et Laurent (quand il veut bien nous faire l’honneur) nous vous dévoilons chaque semaine une première fois.

 

Vous pouvez participer sur vos blogs ou dans les commentaires et si vous voulez rejoindre nos rangs, vous serez les bienvenus.

 

Le thème de la semaine, c’est la première fois où j’ai passé une nuit blanche.

 

La toute première, je ne m’en souviens pas. Je ne me souviens pas non plus avoir résisté aux bras de Morphée afin de savoir  » comment ça fait de pas dormir ». 

Pourtant des nuits sans sommeil j’en ai eu plus que mon compte et elles n’ont pas toutes été désirées et agréables. Tiens la dernière en date s’est produite au début du mois quand, enervée comme une puce, j’ai posé mon livre, me suis levée de mon lit à 3heures du matin pour attaquer une heure de repassage dans l’espoir vain de fermer enfin les yeux !

Heureusement, des nuits blanches, j’en ai eu des belles que je garde en souvenir d’un temps révolu. C’est sur celles-là que j’ai envie d’écrire, pas des insomnies pleines de mélancolie qui me faisaient écouter la ville se réveiller alors que je n’avais pas encore dormi.

 

Lorsque j’ai connu le jeune homme qui allait devenir l’homme de ma vie, nous avons visité Paris et quoi de plus beau que Paris la nuit ?

J’allais le chercher à la gare, nous dinions quelque part puis nous entamions notre randonnée nocturne le long des berges de la Seine. Nous restions toujours un moment assis devant la Pyramide du Louvre toute illuminée. Une nuit nous avons eu la chance de voir les laveurs de vitres arnachés dans leur baudrier et leurs cordes faire un brin de toilette au sommet de la pyramide.

Nous arpentions les ponts qui enjambent la Seine. Le très beau pont Alexandre III et ses grosses statues qui me terrifient, le pont de la Concorde batti avec une partie des pierres de la Bastille, le pont Royal en face du palais du Louvre.

Nous nous arrêtions toujours sur le suivant, le pont des Arts qui, toute la nuit accueillait amoureux et musiciens.

Je me souviens d’une fois vers 4 heures du matin nous avons entendu le pas des chevaux de la garde républicaine qui revenaient sans doute d’une préparation du défilé du 14 juillet. Nous étions assis sur le pont et nous les avons vu passer devant nous, comme à la parade, rien que pour nous !

Le pont Neuf (bien qu’il soit le plus ancien pont de Paris, mais le premier construit en pierre) était notre halte suivante pour un salut au bon roi Henri et des grimaces aux mascarons.

 

Nous regardions le soleil se lever sur Paris en faisant des projets sur notre vie future puis nous longeions les berges jusqu’à la place Saint Michel où la terrasse d’un café entamait sa valse des serveurs et où nous prenions notre premier café.

 

 

Bien sûr nos nuits blanches n’avaient lieu qu’à la belle saison. Dès que le vent d’automne venait nous chatouiller les oreilles, il était temps pour nous de trouver d’autres activités nocturnes.

 

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans Première fois. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour Blanches nuits

  1. ysa dit :

    J’aime beaucoup ta description de vagabondage nocturne, ce sont d’agréables souvenirs de nuits sans sommeil, ça donne même envie d’y aller !!

    J'aime

  2. Cathy dit :

    Merci Ysa, Paris sans voiture et sans foule, tu imagines le bonheur ? 

    J'aime

  3. J’ai eu l’impression de me balader à vos côtés. C’est vrai que la ville est agréable la nuit. Je me souviens d’un réveillon chez une collègue habitant Paris. Au petit matin, en repartant, tout le monde se souriat dans le métro. Surréaliste !

    J'aime

  4. Monette* dit :

    Rien de plus beau que Paris, la nuit, surtout quand on est amoureux !

    J'aime

  5. ysa dit :

    Hi hi Monette, ça sent le vécu là tout de suite !!! Les filles imaginez la plage de Tel-Aviv by night, le sable chaud, les bruits de la mer, les odeurs épicées…. bon allez je sors !!

    J'aime

  6. Cathy dit :

    Ysa, on fait avec ce qu’on a sous la main, Tel-Aviv est un peu loin 

    J'aime

  7. ysa dit :

    Promis, le jour ou je retourne y vivre, je vous attends Monette et toi, et on se fait une virée de T.A by night, ça te plaira, on vit à l’américaine là bas !!

    J'aime

  8. Magnifique ! Tu viens de me rappeler un souvenir de promenade nocturne dans Paris avec des amis. ça vaut le coup de le faire au moins une fois !

    J'aime

  9. Cathy dit :

    Je suis ravie d’avoir réveillé ton joli et improbable souvenir Clem’ 

    J'aime

  10. MHF dit :

    Très jolis souvenirs… J’ai passé une nuit dans un parc parisien ou nous nous étions laissé enfermer, une belle balade aussi…

    J'aime

  11. Zette dit :

    Oh purée tu m’a fait visiter Paris la nuit 🙂 Et le premier café après la nuit blanche, c’est probablement le meilleur 🙂

    J'aime

  12. Cathy dit :

    dans la fraîcheur du matin, il est excellent.

    J'aime

  13. Lilith dit :

    Bah dis don’! Ton homme savait y faire avec les femmes! Quelles douces nuitées vous avez du vivre ensemble dans cette ville que j’aime tant, surtout la nuit!

    J'aime

  14. une ydille avec l’homme qu’on aime dans la ville de l’amour par une nuit étoilée…bref, le bonheur à l’état pur Manon

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s