Droit dans ses bottes

 

 

Etre droit dans ses bottes est une expréssion que j’utilise volontiers tant elle définie bien l’intégrité de quelqu’un.

 

J’aime les gens droits dans leurs bottes, même si ils ne sont pas des enfants de choeur peu importe du moment qu’ils assument leurs idées et leurs choix.

 

Je crois pouvoir dire que je fais partie de ces gens là. En tous cas, j’ai toujours tenté de rester droite dans mes bottes et les bottes ça me connait !

 

Quand j’étais adolescente, je lorgnais sur les bottes camarguaises de mon grand frère et dès que j’ai eu l’argent necessaire, je me suis offerte ma première paire de bottes mexicaines.

Elles étaient marron clair avec une tige beige toute brodée. J’avais dépensé une petite fortune pour ces bottes mais je les aimais tant ! Je les portais avec tout, un jean bien entendu mais aussi avec des jupes longues et peu importe la saison.

Tel un cow boy, c’est tout juste si je ne dormais pas avec mes bottes aux pieds !

 

Cette passion ne m’a jamais quitté. Lorsque, des années plus tard mes bottes marrons ont fini par rendre l’âme, je suis allée dans une petite boutique parisienne spécialisée dans la botte américaine. Quand j’ai passé la porte, je suis entrée au Paradis. Des bottes du sol au plafond !

 

Des santiags, des mexicaines, des camarguaises, des sudistes, des motardes, je les voulais toutes ! En serpent, en crocodile, en lézard, en HH à l’épreuve des hydrocarbures, en autruche ou en vache pleine fleur, elles etaient toutes magnifiques.

 

Les amateurs de bottes vous le diront. Quand on porte ce genre de chaussures, on ne peut plus s’en passer.

Une fois j’ai vu un reportage sur la fabrication des bottes au Texas. Une femme d’une soixantaine d’années disait qu’elle avait porté des bottes toute sa vie, que ses bottes faisaient partie d’elle-même et qu’elle ne pouvait pas vivre sans une paire de bottes. Ce jour là, je me suis dit « Elle a raison, je suis comme elle. » Mes bottes font partie intégrante de mon corps et de ma personnalité, je ne peux pas m’en passer.

Il y a 13 ans, j’ai acheté la paire de bottes que je porte encore aujourd’hui. Des mexicaines en cuir noir et brodées. Bien que je ne les porte plus avec des jupes, il est rare que je ne les aient pas aux pieds. 

Quelques années plus tard j’achetais une paire de bottes sudistes, vous savez les bottes de la guerre de secéssion remises au goût du jour par les bikers et par Bruce Springsteen. Bout carré, cuir graissé et sangle à boucle sur la cheville. Ah comme je les aimais mes bottes de bourrin ricain !

Seulement une paire de bottes comme ça, ça ne se porte pas aussi facilement ! Ils faut savoir les dompter, les faire à son pied et les miennes n’ont jamais voulu se laisser apprivoiser. De vraies sauvages mes sudistes !

Le temps passait, je les admirais dans mon placard. Heureusement que mes mexicaines étaient plus dociles ! 

 

Aujourd’hui mon entourage ne s’etonne pas de me voir avec mes bottes aux pieds, j’en ai même racheté une paire l’été dernier en peau rousse, dans l’indifférence générale.

Il n’en a pas toujours été ainsi … Allez parler de tiags avec des nanas qui ne portent que les escarpins et des sandales ! Les bottes c’est pas le sujet de conversation idéal quand on cherche des copines !

L’une d’elles m’avait dit à l’époque où j’habitais une jolie banlieue chic : « Mais comment fais-tu pour porter des santiags et un serre-tête et que ça ne fasse pas ridicule ? »

La réponse, je ne l’ai pas parce que je ne me suis jamais posé la question.

Je fais, c’est tout et si ça dérange, c’est mon bonus.

 

J’éprouve un plaisir sadique à bousculer la bienséance.

 

La chance a voulu que je croise la route de Monette, et Monette, elle est comme moi, elle porte des bottes ! Du coup on parle formes, couleurs, matières, je lui ai même filé l’adresse de mon repaire parisien. 

Je crois bien que Sister aimerait en porter mais elle n’a pas encore franchi le pas. Peut-être que notre voyage au pays de Buffalo Bill sera l’occasion pour elle de passer la frontière. Pour moi en tous cas, j’espère durant ce séjour m’offrir une nouvelle paire de mexicaines afin de continuer ma route…

 

P1010749-1.JPG

 

 

  … bien droite dans mes bottes !

 

 

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Droit dans ses bottes

  1. Raquel dit :

    ah ça va bien avec toi ça, les bottes ! 😀  Moi j’en porte tout l’hiver aussi, mais des bottes de pissouse, à talons 😛    

    J'aime

  2. Monette* dit :

    je ne peux plus attendre, j’en ai trop envie, j’y vais cette semaine dans LA boutique !!! je veux voir ça !!!! 

    J'aime

  3. Cathy dit :

     Raquel, des talons j’en met allez, 2 fois pas an ? Quand je veux faire ma pétasse  Monette, laisse ta CB chez toi mais prends une boite de Kleenex 

    J'aime

  4. MHF dit :

    Je porte des bottes « gothiques » presque tous les jours l’hiver et je les aime… 😉 Bonne soirée

    J'aime

  5. Cathy dit :

    On va monter un gang, MH à l’ecrasage de pieds, Raquel au coup de talon perforateur, Monette et moi au coup de pied au cul  

    J'aime

  6. ysa dit :

    Elle avait des bottes, elle avait des bottes, des bottes mais pas de…….

    J'aime

  7. Cathy dit :

      Ysa, file tout de suite te laver la bouche avec du savon ! 

    J'aime

  8. Je confirme, Cathy, tu es un cowboy

    J'aime

  9. Cathy dit :

    YIIIIIHAAAAAAAAAAAAAaaaaa 

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s