Les anamnèses

 

Vous le savez déjà, cette année j’ai enfin décidé de m’inscrire dans un atelier d’écriture et j’ai bien fait ! 

 

Un dimanche après midi par mois, je retrouve quelques accros d’écritures afin d’échanger sur nos projets autobiographiques mais pas que !

L’animatrice nous propose également de faire d’une séance à l’autre des petits excercices stylistiques d’écriture.

 

Le mois dernier nous devions écrire quelques anamnèses. 

 

Je n’avais jamais entendu parler d’anamnèses, je ne connaissais pas ce mot. 

Première étape : Chercher la définition. Le Larousse me donne :

 

Ensemble des renseignements fournis au médecin par le malade ou par son entourage sur l’histoire d’une maladie ou les circonstances qui l’ont précédée.


Prière de la messe qui suit la consécration.

 

Ca ne me va pas du tout ça, je dois raconter un souvenir … Nouvelle recherche :

 

Anamnèses dans Roland Barthes. Ah ça c’est déjà mieux. Je découvre ainsi qu’il s’agit d’essais d’écriture autobiographique d’un souvenir rapporté à sa plus sobre narration.

 

Vous suivez ?

Exemple d’anamnèses selon Roland Barthes :

 

« Au goûter, du lait froid, sucré. Il y avait au fond du vieux bol blanc un défaut de faïence ; on ne savait si la cuiller, en tournant, touchait ce défaut ou une plaque du sucre mal fondu ou mal lavé. »

 

A mon tour !

 

Le dimanche Papa avait l’habitude d’allumer un cigare après le déjeuner, puis, il préparait son porte feuille, les clés de sa voiture et nous partions lui et moi visiter un musée.

Mes dimanches de bonheur était enfumés et culturels.

 

Le soir où mon frère partit au service militaire, j’étais déjà couchée dans son lit. Papa l’accompagnait au train, ma mère restait pour me garder. Avant de quitter sa chambre, il a gratté les cordes de sa guitare posée contre l’armoire. Comme un adieu.

Du haut de mes 10 ans, mon frère partait à la guerre, le son ne m’a jamais quitté.

 

Prendre une vieille photo.

Identifier les personnages et le lieu.

Plonger dans l’image.

Savourer les odeurs et les sons.

Retrouver les sensations du moment.

S’y bercer quelques instant.

Revenir au présent.

 

 

cigare.jpg

 

La Havane, Cuba 1963

 

 

Cet article a été publié dans Ecriture. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Les anamnèses

  1. Raquel dit :

    C’est un bel exercice ! Elles sont de toi ces anamnèses là ??? 

    J'aime

  2. Cathy dit :

    Les trois anamnèses sont de moi, oui Raquel et le souvenir que les deux premières racontent est encore bien vivant.

    J'aime

  3. Raquel dit :

    et bien… et bien… pfiouu…  ça me laisse totalement sans voix, les trois sont juste… bouleversantes, je n’arrive pas a savoir si plus par le fond que par la forme.    pfiou  

    J'aime

  4. MHF dit :

    La 3ème est différente. J’aime beaucoup (les 3), tu as bien réussi ton exercice. Bravo… Je reste sans voix 😉

    J'aime

  5. Cathy dit :

    La troisième je l’ai pensé comme une recette de cuisine. De grâce retrouvez votre voix, merci à toutes les deux .

    J'aime

  6. Cathy dit :

    En fait même la photo choisie est un souvenir. Mon frère avait ce poster dans sa chambre, j’ai toujours aimé cette photo. Le Che y est très beau et il fume le même cigare que mon papa.

    J'aime

  7. C’est joli, cette façon de raconter les souvenirs !

    J'aime

  8. Cathy dit :

    C’est pas ce que je préfère, c’est un peu dépouillé mais c’est un exercice de style à essayer.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s