Cher père Noël

 

 

D’aussi loin que je me souvienne, je n’ai jamais écrit de lettre au vieux barbu.

 

Même les quelques tendres années où je cru à son existence, je ne lui ai jamais laissé un mot doux.

Aujourd’hui que l’écriture est devenue une des grandes passions de ma vie, peut-être, me dis-je, que je pourrais lui laisser quelques mots quoiqu’il me soit compliqué de lui demander une liste de cadeaux.

 

Je me souviens de l’angoisse de ma mère pour me trouver un cadeau chaque année à l’approche de Noël ou de mon anniversaire.Elle ne s’est pourtant jamais trompée. Je me souviens du desespoir de l’Erreur qui n’a jamais comprit que je n’avais besoin de rien. Récemment encore, on se disait :

 

« un cadeau n’est pas un besoin, c’est une envie ! » 

 

Je suis née fourmi, je ne sais pas être une cigale même si j’adore chanter. Alors peut-être devrais-je pour une fois me laisser aller et comme une petite fille qui croit aux rêves les plus fous, écrire ma lettre au père Noël pour lui demander ce qui me fait envie.

 

 

 

 

Cher Père Noël,

 

tu seras sans doute surpris de recevoir cette année mon petit mot car en 48 ans, tu n’as reçu que des remerciements, jamais de demande. 

J’ai toujours pensé que tu savais déjà ce qui me ferait plaisir et tu ne t’es jamais trompé. 

 

Depuis quelques années, je te sens à bout de souffle, tu laisses Papa me faire un chèque et l’affaire est réglée.

Alors que je dois t’avouer qu’au fond de mon coeur, je suis comme tout le monde, j’aimerais avoir des cadeaux au pied du sapin.

Bien qu’une année sur deux, je ne fasse pas de sapin par faute d’avoir un enfant à planter devant, je pense quand même à toi quand je vois les gens décorer leur maison, faire les achats de cadeaux ( je les hais ces gens même si c’est pas bien). J’adore les décors bien que je prétende toujours le contraire, les chansons de Noël me font fondre en larmes tellement je les trouve jolies. Tiens, tu me balance White Christmas par Bing Crosby et tu as les chutes du Niagara !

 

Chaque année, le soir du réveillon, je suis invitée à diner chez mon frère où je retrouve Papa venu pour l’occasion. Tu sais déjà que pour nos hôtes ce dîner est une corvée qu’ils detestent mais dont ils s’aquittent par obligation morale.

Depuis que la famille que j’avais fondée a volé en éclats, Noël est sinistre. Je ne supporte pas qu’on ait gaché la magie de ta fête à mon fils adoré. Je suis triste que ses cadeaux arrivent au compte goutte dans une maison puis une autre et encore une autre et qu’il n’ait pas SA famille.

Cette année, tu m’as bien aidé à péter le jackpot pour son cadeau et le premier de mes souhaits est qu’il en soit heureux.

Fou de joie de la surprise que je lui réserve. Je pense que ce serait mon plus beau cadeau.

 

Maintenant, une fois n’est pas coutume, je vais te dire ce que j’aimerais pour moi. Tu te doutes bien que cette liste est un exercice difficile tant je trouve déplacé de réclamer quoi que ce soit.

 

Mais puisque c’est Noël et que je sais que tu n’existes pas…

 

J’aimerais que mes soucis de santé soient derrière moi pour toujours, je te promet que je ferais tout pour.

 

J’aimerais que le cadeau que je prépare en secret soit le plus beau souvenir de Loulou.

 

J’aimerais que tu gardes Papa en bonne santé encore longtemps.

 

J’aimerais que ma passion pour l’écriture grandisse encore et encore et qu’elle m’apporte toujours plus de plaisir et qu’elle en apporte un jour à un lectorat.

 

J’aimerais une nespresso, un macbook air, une tablette tactile, des livres, des macarons de chez Pierre Hermé, une montre, une belle voiture, un appareil photo, des boucles d’oreilles, un Irobot, des bottes, un sac à main.

 

J’aimerais conserver le plus longtemps possible les liens qui se sont tissés cette année avec les givrées, mes givrées que j’aime, mes fées qui ont toujours un bon mot pour rigoler, pour réconforter, pour accompagner, pour papoter, pour encourager. Que le temps d’une journée tu effaces les distances et que nous puissions être toutes ensemble pour un grand moment de rigolade, de partage et de bonheur. J’aimerais que Zette, Raquel, Monette, Tarmine, Kashyle, Radegonde, Ysa, MHF, Nathalie, Lenia, Sandrine et j’en oublie peut-être restent telles qu’elles sont. Des femmes formidables avec des coeurs encore plus gros que leurs grandes gueules.

 

J’aimerais que Sandrine et Nath réussissent dans tout ce qu’elles entreprennent et que leurs soucis s’appaisent.

 

J’aimerais que Sister soit aussi émerveillée que je le souhaite par ce que nous allons partager.

 

En retour je te promet d’être sage, juste, honnête, blablabla et d’apporter autour de moi tout ce que je suis capable de donner.

 

 

Dans la mesure de tes possibilités,

je reste dans l’attente d’un petit bonheur dans mon soulier…

 

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour Cher père Noël

  1. Raquel dit :

    (lire le billet avec la musique en fond, c’était sympa)  Tu m’as émue, counnasse. 

    J'aime

  2. kashyle dit :

    moi je propose qu’on se fasse une rencontre incessament sous peu

    J'aime

  3. J’ai eu quelques difficultés à lire la dernière phrase à cause de la buée entre l’écran et mes yeux.

    J'aime

  4. Cathy dit :

    Raquel : Merci Counnasse

    J'aime

  5. tarmine dit :

    mais tu devais être une fille chiante! ta pauvre mère! se creuser la cervelle pour trouver LE cadeau!  (et pis t’etais toujours contente! quelle chance elle avait… ) je te bise,  sure que ton cadeau sera le plus merveilleux (veinarde! t’as trouvé! moi je suis réduite à faire comme ta maman! me creuser!!! arrrgh!)

    J'aime

  6. Cathy dit :

    Non j’étais pas chiante, juste que j’aimais pas n’importe quoi  4 ans que je le prépare ce putain de cadeau de noël alors crois moi, je suis au taquet    Courage pour les idées, t’as été voir sur le site http://www.super-insolite.com/ ? 

    J'aime

  7. Zette dit :

    T’as oublié le « cordialement » !!!!!!HERESIE

    J'aime

  8. Nathalie dit :

    je serai au rendez-vous, Cathy 🙂

    J'aime

  9. Cathy dit :

    Bah cordialement, Zette,  je trouvais que ça faisait un peu pompeux et distant, je voudrais pas qu’il pense que je le prend de haut ce vieux monsieur    Nathalie, une seule qui manque et c’est le dawa       

    J'aime

  10. Je voudrais pas avoir l’air bassement matérialiste, mais si tu trouves un Père Nono pour le reste… moi, j’ai à dispo un bon de réduc de 70 euros pour une Nespresso. J’dis ça, j’dis rien.

    J'aime

  11. chère Cathy, voilà un billet fort émouvant écrit à l’encre de ton coeur ! Je ne suis pas le Père Nöel et ne peut réaliser les rêves des enfants, fussent ils grands ! Par contre, je suis une petite souris, et de par ma fonction, j’ai le pouvoir , cette nuit, de te laisser sous ton oreiller, un petit bisou plein de douceurs.

    J'aime

  12. Cathy dit :

    Muriel, ha ? je vais jeter mon oeil la dessus, merci    Mais quel amour de petite souris tu fais là ! Tu ne peut pas être petite souris et père Noël, la loi interdit bien le cumul des mandats  par contre ce que la loi n’interdit pas encore c’est de t’envoyer à mon tour un petit bisou pour tes mots doux .

    J'aime

  13. Sister dit :

    Dans la série des 1ères fois, voici ma contribution. Cher Vieux Barbu, Je ne t’ai jamais écrit moi non plus. Quand j’étais petite, je ne l’ai jamais fait, sûrement la paresse…. Alors voilà, moi aussi cette année je m’y colle, une fois n’est pas coutume. Fais, s’il te plait, que tous les voeux de la Râleuse se réalisent, tu sais à quel point elle le mérite. Que son Loulou soit le plus heureux des Loulous devant son cadeau, Que sont papa soit plusieurs fois centenaire, Que son blog qui nous enchante prospère encore et encore, Que ses amies restent fidèles (je n’ai aucun doute), Que l’émerveillement soit toujours là, dans tout, Qu’elle soit sage, juste et honnête…. Voilà, cher Père Noël, une partie de mes voeux pieux… Je t’embrasse. Sister PS : en passant, si tu pouvais laisser trainer les prochains numéros gagnants de l’Euromillion, c’est pas de refus !!

    J'aime

  14. Cathy dit :

    Merci pour la deuxième couche Sister et donc si il ne nous écoute pas on fait comme d’hab’ ? On lui met sa race !!!!!!!

    J'aime

  15. MHF dit :

    J’arrive un peu en retard (j’étais à Madrid) mais quel beau texte… J’espère que tu passeras un Noël apaisé et que ton fils sera heureux (tu nous diras ce que c’est Le cadeau) C’est quoi un Irobot ? Je te souhaite plein de bonnes choses et je suis partante pour une rencontre bloguesque « en vrai » 😉 Bises

    J'aime

  16. Cathy dit :

    Un Irobot c’est un aspirateur qui se passe tout seul, une merveile !! Merci MH, je ferais une note sur the cadeau

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s