Mon aventure au pays des fuites. Tertio !

 

Mardi 17 mai :

 

Pfff, la nuit a été longue…

 

Hier l’anesthésiste a refusé qu’on me donne mes boules roses pour dormir de peur que je sois trop dans les vapes. J’obtempère, il connait mieux son travail que moi…

 

GRAVE ERREUR !

 

Mes boules blanches et l’antalgique ne suffisent pas à m’accompagner au pays des rêves.

 

L’infirmière de nuit arrive:

 

– » Bonsoir madame, je suis Mawie -Théwèse »

Sans déconner, c’est vrai ? Nan, elle est où la caméra ? Un gag !

 

Mawie-Théwèse est adorable et débordante d’énergie. Elle passe toutes les 3 heures pour renouveller ma dose d’antalgique. Elle est rigolote avec sa lampe de poche, elle ne veut pas me déranger même si elle voit bien que je ne dors pas. Elle a aussi pour mission de vider la poche d’urine qui est reliée à ma vessie. c’est d’un glamour …

 

Avec ce tuyau entre les jambes, la perfusion dans le bras et le manque de boules roses, aucune chance que je dorme . Sans compter la douleur musculaire de l’articulation des hanches. On dirait que j’ai chevauché avec Lucky Luke une journée durant !

Pour ce genre d’intervention, on place le patient en position gynécologique, ce qui crée des tensions articulaires intenses.

 

J’ai chaud, j’ai hâte que le jour arrive, hâte de me lever, de prendre une douche, me changer.

 

illustation-humoristique-dieu-et-la-mort-en-pleine-partie-d.jpg

 

Vers 10 heures, les bonnes nouvelles commencent. Une infirmière vient retirer les mêches que j’ai dans le vagin. Mince, il y en a presque un mêtre de ce machin ! Pas très agréable mais nullement douloureux.

 

Puis elle débranche la perfusion et la sonde.

 

Je suis libre ! Fatiguée mais libre !

 

Je me lève avec son aide, je m’assoie sans douleur. J’ai un peu la tête qui tourne, je suppose que c’est à cause du manque de sommeil…

Douche, jogging et top tout frais, ouf !

 

Il faut maintenant attendre que la diurèse spontanée se rétablisse et ce n’est pas chose facile. Je n’ai pas d’envie, je tente le vieux truc de l’eau qui coule du robinet mais non, rien n’y fait. Pas de doute, je n’aurais plus de fuites !

 

En attendant, je bois…

 

Je tente une sortie jusqu’à la machine à café près de l’accueil. Comme le chemin est long quand on avance comme un escargot ! J’ai très mal aux hanches, je crois bien que c’est pire que quand j’ai accouché. J’ai le bassin en bouillie.

La bonne nouvelle c’est que c’est la seule douleur que je ressens. Pas de lourdeur, pas de brûlure.

La diurèse s’est remise en route au prix d’une patience incroyable mais je ne peux mettre aucune pression. Le périnée est encore bien trop douloureux. Tout est Ok donc …

 

Il fait un temps superbe alors je sors un peu sur la terrasse de ma chambre.

Je dors un peu puis Sister m’appelle. Son dynamisme est contagieux.

 

Pour plus détail sur le sujet, je conseille le lien esculape .com

 

 

To be continued …

Publicités
Cet article a été publié dans Santé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Mon aventure au pays des fuites. Tertio !

  1. Zette dit :

    J’ai tout lu avec beaucoup d’attention. C’est très intéressant et très intense. C’est un tabou que tu as joliment levé. Guérie?

    J'aime

  2. La Râleuse qui râle plus dit :

    Totally ! Une vraie jeune fille 

    J'aime

  3. ysa dit :

    C’est pas une opération agréable, mais avec une tuyauterie réparée, c’est quand même mieux !!!

    J'aime

  4. La Râleuse qui râle plus dit :

    Vachement mieux, oui ! Je ne connais pas d’acte chirurgical agréable mais honnêtement, celui-là est supportable.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s